Chaque étudiant passe un jour par la case de la recherche d’appartement pour poursuivre ses études dans une nouvelle ville. Le manque d’expérience des étudiants en font des proies faciles pour les propriétaires peu honnêtes. Le manque de temps et d’anticipation sont des facteurs propices à prendre le premier bien immobilier en location sans pour autant se renseigner sur les antécédents de ce dernier. Les arnaques au logement étudiant sont bien trop fréquentes, découvrez nos conseils pour ne pas tomber dans les pièges.

Préparer ses recherches et son dossier de location

Quel budget prévoir pour un logement étudiant ?

Avant de commencer toutes démarches de recherche et de constituer un dossier, il est important de définir le bien que l’on souhaite, mais aussi que l’on peut acquérir. Dans un premier temps, renseignez-vous sur le prix de l’immobilier locatif de la ville et le quartier où vous souhaitez vous installer afin de pouvoir fixer un budget. Pour cela, vous pouvez regarder des annonces en ligne, contacter des agences immobilières ou encore demander à des connaissances qui habiteraient la ville.

Votre budget s’établi ensuite en fonction de votre capacité de paiement et du logement que vous souhaitez. Vos précédentes recherches vous ayant permis de faire un point sur l’immobilier, vous pouvez définir le type de bien, le nombre de pièces et la surface que vous recherchez. Plus vous aurez des critères précis en tête, plus il vous sera facile de trier les annonces. Attention cependant à ne pas être trop exigent, sinon la recherche prendre plus de temps.

Comment trouver un logement étudiant ?

Étendez vos recherches au-delà des sites spécialisés. N’hésitez pas à demander à votre entourage s’ils ont des bons plans logement à vous conseiller. Si vous vous orientez vers des agences immobilières, n’hésitez pas à les relancer pour pouvoir visiter des biens.

Attention à l’arnaque la plus connue sur internet. Vous trouvez la perle rare, le logement parfait, peu cher et surtout d’une belle superficie. Après quelques échanges avec le propriétaire, un RDV est fixé pour le visiter, il vous annonce qu’il est disponible et qu’il vous faut virer une certaine somme afin de réserver le logement. Méfiez vous, il est interdit de verser une somme d’argent avant la signature du bail de location. Pour plus de sécurité, n’hésitez pas à faire appel à une agence professionnelle.

Préparer son dossier locatif étudiant

Dans les grandes villes françaises, les logements étudiants sont très prisés au moment des rentrées scolaires. Pour anticiper et mettre toutes les chances de son côté, préparez votre dossier locatif en avance et en plusieurs exemplaires. Ainsi, vous pouvez laisser un dossier après chaque visite d’appartement qui vous plait.

Attention pour les étudiants, la location nécessite presque toujours un garant, même si l’étudiant travaille à côté. Si vous n’avez pas de garant, vous pouvez vous rapprocher de différents organismes qui proposent de se porter garant pour les étudiants, ou demander à votre banque d’être votre garant.

Les pièces demandées sont :

–        La photocopie de la pièce d’identité de l’étudiant et du garant

–        Les 3 derniers bulletins de salaire du garant

–        L’avis d’imposition du garant

–        Le justificatif de domicile du garant

–        Un justificatif de scolarité de l’étudiant

Réussir la visite de son logement étudiant

Lors des visites, il vous faut passer le logement au peigne fin afin d’éviter les moindres soucis par la suite. Contrôlez l’intégralité du logement en passant de l’ouverture des fenêtres, l’isolation des fenêtres et des portes. Vérifiez également toutes traces d’humidité, le système de ventilation, mais aussi l’état des prises électriques et des radiateurs. Ces vérifications sont les premières à effectuer lors d’une visite.

Pour vous assurer de la bonne tenue du logement et des charges que vous aurez à payer, n’hésitez pas à questionner le propriétaire sur les charges d’électricité ou de chauffage pour avoir une idée. Vous pouvez aussi demander si le logement a été récemment occupé ou si celui-ci ne l’ait plus depuis quelques mois. Il peut arriver qu’un logement non occupé pendant une période présente des dysfonctionnements à l’usage.

Si le logement est meublé, comme c’est souvent le cas des logements étudiants, pensez à vérifier le bon état des éléments présents dans le logement, quitte à demander au propriétaire si le mobilier est récent ou s’il a déjà quelques années. Attention, tous les éléments présents dans le logement devront figurer dans le bail de location et leur état dans l’état des lieux.

Un dernier conseil : renseignez-vous sur les commerces et commodités à proximité. Des transports en commun, un supermarché, une boulangerie sont des éléments essentiels pour un étudiant, surtout si vous n’avez pas de voiture.

Quel bail de location pour un étudiant ?

Il n’existe pas à proprement parler de bail de location pour les étudiants. Il existe des baux courte durée ou des baux de location traditionnels. Les baux de courte durée sont généralement conclus par des propriétaires qui, se basant sur les périodes de cours, proposent des baux de septembre à juin. Le bail ainsi signé permet à l’étudiant de ne pas payer durant les congés d’été. En général, le propriétaire profitera de l’été pour habiter le logement, ou le louer à des vacanciers lorsque vous faites vos études dans une ville touristique.

Même si le bail est conclu pour une période donnée, rien en vous oblige à rester durant la totalité du bail. Vous pouvez toujours envoyer votre préavis avant la date de fin de bail en respectant les délais fixés par le bail ou par la loi.

Dans le contrat de location doit obligatoirement figurer :

–        Le nom et domicile du propriétaire

–        Le ou les nom(s) du ou des locataire(s)

–        La date de prise d’effet du bail

–        La durée du bail

–        La description du logement : nombre de pièce, surface habitable, équipement, les derniers travaux effectués

–        Le montant du loyer

–        Le mode de règlement du loyer

–        Le dépôt de garanti

–        Le montant du loyer de l’ancien locataire

 

Vous venez de voir une annonce de logement idéale mais vous doutez de la fiabilité du propriétaire ? Au moindre doute, ne vous précipitez pas et interrogez votre entourage. Anticiper aux maximum pour trouver plus facilement le bien qu’il vous faut. En effet, plus vous anticipez, plus vous pourrez en visiter plusieurs et moins vous aurez de pression pour le dépôt de votre dossier.